Thursday, 9 September 2010

Safari

Bonjour France. J’ai intenté faire le traduction mais tu connais que mon Français est ne pas le meilleur.

Jour 1


Aimée Matilda,

Je suis arrivé aujourd'hui à ce pays. Je suis illusionné pour commencer le reportage. J’ai aimé toujours le désert parce c’est un emplacement énormément attrayant. Sais-tu ma chère? Il ne m'importerait pas de continuer notre vie ici, cela oui, pourvu que tu sois d'accord avec ma « petite folie ». Je suis sûr que près d'où je me trouve en écrivant cette première lettre d'amour dans l'exile nous trouverons un oasis pour toi et pour moi.

Les gens ici sont énormément gentils. Nous atterrissons celle-ci demain à première heure et tout ont été de bons mots et meilleurs gestes. Oui, je sais, paraît que je t'écoute dire qu'ils ne parlent pas notre langue mais cela donne égal. Mon intelligence est au moins suffisante pour savoir discerner un mauvais geste de d'un bon, et cette civilisation n'arrête pas de sourire depuis que nous sommes arrivée.

Il fait chaleur, cela oui, assez à vrai dire, mais bon, le désert est au bout du compte et il est où j'ai toujours voulu être ; ne peut pas me faire mal s'approcher à un de mes plus souhaités des rêves et il m'consignerait bien changer pour des semaines le froid climat de notre ville. Ma chère, tout est préparée pour supporter ces températures torrides donc tu ne sois pas préoccupée par ma santé.Sur le voyage, qu’est-ce que je peux dire? Il a été émouvant de voyager avec Hugo. Il connaît le pays au détail et je crois sincèrement que comme guide n'a pas rival. Enfin succès avec mes décisions, et a été un grand succès personnel le choisir comme coordinateur de mon aventure dans ce paradis. Il y a tant pour photographier que je brûle dans des désirs d'entamer mon rapport. Je suis sûr qui vont être les vingt jours plus heureux que ma vie, bon, cela sans disposer les mois fantastiques que je porte avec toi.

Je t’aime ma Äpfelstrüdel. Ton Andy.

1 comment:

Lola said...

Pensaba que era otra carta jejejejje. Bueno me mantengo a la espera. Un besito